Edito

La ville d’Aurillac a confié à ACB (Aurillac Chaleur Bois), filiale d’ENGIE Cofely, la conception, la réalisation et l’exploitation d’une chaufferie biomasse et d’un réseau de chaleur pour 24 ans.
L’objectif de ce site : vous apporter des réponses aux questions que vous pouvez vous poser : qu’est ce que le chauffage urbain, comment ça fonctionne, quels en sont les avantages…

Vous y trouverez aussi des informations sur votre réseau de chauffage. Ce site est aussi le vôtre : n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.

Le mot du Maire d’Aurillac

Pierre Mathonier

Avec la création d’une chaufferie bois et du réseau de chaleur inhérent, la Municipalité d’Aurillac s’engage une nouvelle fois dans une démarche concrète en faveur de l’environnement et au service de ses concitoyens.

À travers ce projet, l’équipe municipale a fait le choix d’un mode de chauffage ayant un intérêt social et plus respectueux de l’environnement. En effet, il va offrir aux abonnés du réseau, la possibilité de bénéficier d’une énergie moins coûteuse et moins polluante. La chaleur fournie permet le chauffage des locaux et la production d’eau chaude sanitaire.

De plus, il va renforcer et développer la filière bois cantalienne, qui constitue une ressource renouvelable et alternative aux énergies fossiles particulièrement présentes dans le département.

Enfin, ENGIE Cofely, délégataire de ce service public, s’est engagé à travailler avec des entreprises locales pour la construction du réseau et de la chaufferie.

D’un coût de 17 millions d’euros porté par la société ENGIE Cofely, avec le soutien financier de l’ADEME, ce projet majeur participe à la construction de l’Aurillac de demain. La ville d’Aurillac se préoccupe de la qualité de vie de ses habitants et s’inscrit sur le long terme par la préservation de son environnement.

Se raccorder n’a jamais été aussi facile

Demande de renseignements pour un devis gratuit et sans engagement